Les sites du patrimoine

Quartier Loysance (Antrain)

En aval du vieux pont sur un bief canalisé de la Loysance, avait été aménagé un lavoir confortable et abrité qui permettait à une vingtaine de laveuses professionnelles d’y exercer leur métier. Le lavoir remanié et réhabilité a accueilli les lavandières jusque dans les années 1970.
Sur la berge opposée se dresse une belle demeure bourgeoise qui fut la propriété de René Le Hérissé. Militaire de formation, il sort de St-Cyr en 1878 avec le grade de sous-lieutenant. En 1886, alors qu’il s’apprête à être nommé capitaine, il abandonne la carrière militaire pour se consacrer à la politique. Riche propriétaire terrien, il est choisi comme candidat républicain lors de l’élection législative partielle. Il siège alors dans les rangs de la gauche radicale. Maire d’Antrain pendant 17 ans (1908 à 1922), conseiller général, il est nommé chevalier de la Légion d’honneur.

La Fontaine de l’an II fût longtemps la seule à alimenter les foyers d'Antrain en eau potable. Son appellation erronée résulte d’une méprise. La gravure frustre sur le fronton de la fontaine lors de sa réparation est à l'origine de l'erreur populaire, confondant II et 11.
Au XIIe, le quartier de l’Aumaillerie se nommait la Minterie, en raison des ateliers de mintiers ou de chaudronniers qui s’y trouvaient déjà. En contrebas de cet ancien quartier de la Minterie, ce situe la ruelle « Bras de l’enfer ». C’est dans les logements riverains que l’on battait le fer, d’où son sobriquet.

Plan
Satellite
Relief
Mixte
Quartier Loysance (Antrain) Quartier Loysance (Antrain) Quartier Loysance (Antrain) Quartier Loysance (Antrain)