Les sites du patrimoine

Eglise Saint-Martin (Tremblay)

La tradition orale nous raconte qu’un certain Amand vint évangéliser la région au Ve siècle. Nommé évêque, il envoya l’un de ses frères, Martin, continuer son œuvre. Celui-ci amena avec lui la statue de son saint patron et lui  construisit un oratoire à l’emplacement de l’église actuelle. Devenu célèbre à la suite de guérisons miraculeuses, le sanctuaire suscita l’intérêt religieux et amena la construction de quelques maisons qui donnèrent ainsi naissance au bourg de Tremblay.
L’église primitive en bois est incendiée par les Normands au IXe. Au XIe, les accaparateurs des biens de l’église  menacés d’excommunication, en font la restitution au prieur de l’abbaye Saint Florent de Saumur contre la promesse de reconstruire l’église en dur et d’y assurer le culte à perpétuité.
A partir du XVIe, l’église s’agrandit au nord de la petite nef grâce à la générosité de Jeanne du Pontavice. Quant au presbytère, il est érigé en 1654.
Lors de la révolution, le 8 novembre 1795 (8 Frimaire An IV) les Chouans menés par Aimé du Boisguy mettent le feu à l’église pour y déloger les soldats républicains qui s’y étaient réfugiés. L’église est reconstruite en 1801 sous l’impulsion de l’abbé Lambert qui place dans le chœur le maître-autel du XVIIIe provenant de l’ancienne abbatiale de Rillé.

Plan
Satellite
Relief
Mixte
Eglise Saint-Martin (Tremblay)