Menu

Les détours
Parc du château de Bonnefontaine

Parc du château de Bonnefontaine

Antrain (Val-Couesnon)

Le très élégant château de Bonnefontaine est entouré d’un vaste parc à l’anglaise de 25 hectares, aux influences romantiques, composé par les célèbres paysagistes Denis Bülher et Edouard André.

 

 

La construction du château de Bonnefontaine remonte au 15ème siècle sous la commande du chambellan d’Anne de Bretagne. Agrandi au 19ème siècle dans un esprit romantique, un grand parc à l’anglaise y est alors aménagé par Denis Bülher et Edouard André. Le premier est à l’origine des jardins du Thabor à Rennes tandis que le second aura réalisé le parc Monceau à Paris et le célèbre Hyde Parc à Londres.

Arpentez ces vastes espaces naturels percés de larges perspectives encadrées de plantations et de bosquets en plan successifs. De nombreuses essences plantées à la création du parc sont toujours présentes : séquoias, cyprès chauves, ifs de chine, magnolias mais aussi fuchsias, hortensias et autres rhododendrons.

 

 

Coordonnées

Adresse : Bonnefontaine – Antrain 35560 VAL-COUESNON
Site web : www.bonnefontaine.com
Contact : Contactez par e-mail | 02 99 98 31 13

Tarifs

Adulte : 5 € – Gratuit pour les moins de 12 ans

Visite guidée du parc et du rez-de-chaussée du château possible pour les groupes à partir de 15 personnes : 10 € par visiteur

Réservez vos entrées en ligne en suivant ce lien : https://patrivia.net/visit/ille-et-vilaine-parc-et-chateau-de-bonnefontaine

Horaires d'ouverture

Parc et extérieurs du château ouverts en visite libre du dimanche de Pâques jusqu’au dimanche de la Toussaint, de 9h à 18h les week-ends et pendant les vacances scolaires.

Crise sanitaire : Le Parc de Bonnefontaine est de nouveau ouvert à tous depuis le lundi 11 mai. Les WC publics sont fermés.

Notre conseil

N’oubliez pas de prendre un moment pour découvrir l’arbre de la duchesse Anne ! Cette curieuse souche de châtaignier appartient à un arbre sous lequel se serait assise la duchesse Anne de Bretagne. Malheureusement, il n’aura pas résisté à la tempête de 1987 mais il a été conservé et arbore aujourd’hui fièrement une plaque qui nous rappelle son histoire.